CHANGEMENT: que se passe-t-il au niveau cellulaire?

Avez-vous déjà expérimenté la difficulté de créer un changement dans votre vie?

Combien de fois ai-je été enthousiaste à l’idée de changer une mauvaise habitude? J’ai créé un plan, je l’ai mis sur mon calendrier sachant qu’aujourd’hui c’est le jour où je tourne une nouvelle page. Puis tout à coup, BOOM! J’arrive à un point de résistance où ça commence à me faire mal, ou alors je ne sens plus la chose. Je commence à me demander pourquoi m’embêter avec cela? Ce dialogue intérieur commence à s’infiltrer et mon enthousiasme se transforme en doute et le doute me conduit à tout abandonner.  

J’ai entendu quelqu’un dire que le meilleur moment pour commencer à s’entraîner à la gym c’est au mois de mars. C’est là où la foule des “résolutions du Nouvel An” se retire et il n’y a plus de queues aux machines sportives.

Pouvez-vous vous identifiez avec cela? Eh bien, si votre réponse est «Oui, cela m’arrive aussi!», Et bien j’ai une bonne nouvelle 🙂

Todd Herman, un des Leaders Mondiaux de la Haute Performance, parle du concept de ce qui se passe dans notre corps au niveau cellulaire lorsque nous travaillons consciemment à créer de nouvelles habitudes positives.

Il partage combien il est important de savoir que nos cellules reçoivent constamment des informations et se recréent continuellement. Au cours du processus de changement d’une mauvaise habitude, nous envoyons de bonnes vibrations dans notre corps, une émotion positive. Cela se manifeste sous performance de dopamine, sérotonine et endorphines (hormones et neurotransmetteurs positifs du cerveau).

Par exemple, sachant que nos cellules sont des récepteurs d’informations, elles sont habituées à être constamment bombardées de Cortisol (hormone d’effet négatif). Et comme des hippopotames affamés, elles veulent être nourries encore plus de ce Cortisol. Elles envoient des informations au cerveau qu’elles désirent plus de Cortisol, plus de stress. Si vous vous demandez pourquoi vous êtes toujours stressé, c’est à cause de ce que vous êtes habitués à nourrir vos cellules.

Lorsque nous nous tenons à changer de bonnes habitudes et que nous les nourrissons constamment de dopamine, d’endorphines et de sérotonine, elles en veulent encore plus. Les cellules se répliquent en fonction de la dernière information qui leur arrive. Quand nos cellules commencent à être bombardées de ces nouvelles hormones positives, elles tremblent, vibrent, se reproduisent et commencent à prendre une nouvelle direction. Elles vibrent parce qu’elles ne sont pas habituées à recevoir cette nouvelle information.

Ce qui nous trompe, c’est cette vibration. Cela provoque un auto-sabotage et une résistance. Nos vieilles cellules ne veulent pas automatiquement ces bonnes hormones tout de suite, car elles constituent toujours un élément essentiel au besoin de Cortisol, de sorte que nous subissons toujours un stress dans notre corps. Mais avec le temps, si nous persévérons, il y aura un moment de changement massif. C’est pourquoi nos plus grandes percées semblent toujours se produire lorsque nous voulons abandonner ce que nous faisons de vraiment positif.  

Wow, quel concept! En simplicité, nous devons persévérer durant la période de transition de résistance alors que nous construisons ces nouveaux neurorécepteurs qui veulent plus de dopamine et de sérotonine, jusqu’à ce qu’ils deviennent des hippopotames affamés pour les bonnes hormones.

5 étapes pour surmonter le point de résistance et mettre fin au dialogue négatif intérieur

  • Gardez l’objectif à l’avant-garde de votre pensée. Rappelez-vous pourquoi vous voulez ce changement ? Quel est l’importance de votre bien-être ou celui des autres? Revisiter votre « pourquoi » est crucial pour un résultat positif.
  • Planifiez la nuit d’avant. Se préparer pour le lendemain vous donnera une meilleure chance de réussir. Par exemple, si vous exercez tôt le matin, préparez vos affaires de gym près de votre lit la nuit précédente.
  • Dominez vos émotions et vos sentiments. Répondez à votre engagement avant d’écouter vos sentiments. Dites NON, je vais garder ma décision de…faire de l’exercice, manger sainement, économiser de l’argent, payer mes dettes, construire cette relation, apprendre cette technique… J’ai désespérément besoin de ce changement.
  • Poussez au travers la douleur. Rappelez-vous de ce qui se passe dans votre corps au niveau cellulaire. Comme dit le proverbe, «no pain, no gain (pas de douleur, pas de gain)».
  • Célébrez chaque fois que vous atteignez votre objectif. Cela alimentera votre motivation afin de continuer jusqu’à ce que cette bonne habitude soit formée.

Quelle étape résonne le plus avec vous? Allez la mettre en pratique. Si vous avez succédés avec d’autres étapes, partagez-le avec nous en commentons ci-dessous.

Surmontons cette résistance ensembles!

«Je puis toutes choses en Christ qui me fortifie» – Philippiens 4:13

«Il est impossible de changer les choses sans rencontrer de résistance» –Evo Morales

 

Si vous aimez ce que vous lisez, partagez-le avec vos amis     

Abonnez-vous ici pour recevoir nos nouveaux messages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *