Pépite d’Or : L’HEURE DE DESHERBER

Ces derniers temps, j’ai (Melina Fabian) passé beaucoup de temps à désherber mon propre jardin, ainsi que celui des autres. Le Seigneur m’a rappelé la parabole du semeur, surtout lorsque la Parole était semée parmi les ronces. J’ai médité sur cette semence spécifique : semée parmi les ronces.

Jésus parle de cette parabole du semeur et dit qu’une partie des grains sont tombés au bord du chemin, d’autres sur un sol rocailleux, d’autres parmi les ronces et d’autres dans la bonne terre. Les mauvaises herbes et les ronces peuvent pousser n’importe où, dans n’importe quel sol. 

 « Ecoutez : un semeur sortit pour semer… d’autres grains tombèrent parmi les ronces. Celles-ci
grandirent et étouffèrent les jeunes pousses, si bien qu’elles ne produisirent pas de fruit »
Marc 4 :3+7

 

Dans Marc 4 :18-19 (BDS), Jésus explique cette parabole à Ses disciples :

« D’autres reçoivent la semence « parmi les ronces » : ce sont ceux qui écoutent la Parole, 
mais en qui elle ne porte pas de fruit parce qu’elle est étouffée par les soucis de ce monde,
l’attrait trompeur des richesses et toutes sortes d’autres passions qui pénètrent en eux »

 

Le mot « pénètre » ou « s’infiltrer » signifie des caractéristiques ou des faits négatifs, survenant ou se développant progressivement et presque indétectables. Les mauvaises herbes et les ronces s’insinuent et, après un certain temps, elles peuvent réellement tuer les plantes saines, si elles ne sont pas soignées.

Le mot “étouffer” signifie avoir de la difficulté à respirer à cause d’une gorge obstruée ou d’un manque d’air. C’est ce que les mauvaises herbes et les ronces font aux plantes. Elles leur enlèvent la vie si on n’en prend pas soin correctement. Les mauvaises herbes et les ronces poussent à l’état sauvage et tuent tout ce qui les entoure.

La même chose peut se produire dans notre propre vie. Nous vivons une époque extraordinaire ; une époque historique où les choses vont très vite. Le début de l’année a commencé par une pandémie qui a littéralement arrêté nos vies, notre nation et même le monde entier. Nous étions tous en confinement. La peur et l’anxiété s’infiltraient dans les cœurs. Cet ébranlement a causé beaucoup de gens à mourir de gauche et de droite, alors que ce virus en provenance de Chine envahissait le monde entier. Puis, quand un peu d’espoir est venu pour rouvrir notre pays, des émeutes et des pillages ont commencé à se répandre dans les villes parce que deux policiers ont abusé de leur autorité et ont tué deux hommes noirs. Les foules ont profité de ces événements pour brûler des magasins, des bâtiments, des voitures de police, etc. et en plus l’heure des élections approche. Les choses vont vraiment vite et il y a une telle division et une telle incertitude.

Cependant, nous devons savoir qui est le véritable ennemi. C’est Satan qui est vraiment conscient que son temps est court. Mais, souvenez-vous, Dieu a un plan. Il voit exactement ce qui se passe et Il est à l’œuvre.

« Comment es-tu tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ?
Toi qui terrassais d’autres peuples, comment est-il possible que tu aies été abattu à terre ?
tu disais en ton cœur : « Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône bien au-dessus des étoiles
divines. Je siégerai en roi sur la montagne de l’assemblée des dieux, aux confins du septentrion.
Je monterai au sommet des nuages, je serai semblable au Très-Haut. » Mais te voilà précipité
dans le séjour des morts, dans les profondeurs de l’abîme ! Ceux qui te voient arrêtent leurs
regards sur toi, ils se demandent : « Est-ce bien là cet homme qui ébranlait la terre et qui
terrifiait les royaumes, qui changeait le monde en désert, qui détruisait les villes et qui ne
relâchait jamais ses prisonniers ? »
Esaïe 14:12-17

 

Lisant la parabole du semeur, nous devons devenir conscient de ce que nous laissons s’infiltrer dans notre propre vie, qui étouffe la Parole, étouffe notre communion avec Dieu, étouffe notre paix, notre amour pour le Seigneur et pour les autres.

Jésus a nommé certaines choses subtiles qui peuvent s’infiltrer dans notre vie :  

  • Peur et anxiété
  • Distractions
  • Plaisirs, délices et faux glamour
  • Tromperie des richesses
  • Désirs ardents et d’autres passions

Ma question est que devons-nous couper, déraciner ou tailler durant cette époque où nous vivons ? Quelles sont les mauvaises herbes et les ronces qui étouffent et suffoquent la Vie de Dieu en nous ?

Nous pouvons tous être pris dans la peur et l’anxiété, les distractions, les plaisirs, la tromperie des richesses et les envies d’autres choses. Ce qui nous amène à manquer la chose la plus importante que Dieu nous a appelés : cultiver la Parole, la semence en nous. Cultiver notre communion avec Lui, afin qu’Il soit notre Source de toutes choses. Afin de rester en bonne santé, de prospérer et que notre esprit soit clair et concentré sur Son plan pour nos vies et pour le monde.

C’est l’heure de désherber afin que la semence puisse pousser et porter des fruits. Il est temps de travailler le sol de notre cœur et de le cultiver pour que nous puissions récolter une grande moisson.

« Mes chers amis, vous avez toujours été obéissants : faites donc fructifier votre salut,
avec toute la crainte qui s’impose, non seulement quand je suis présent, mais bien
plus maintenant que je suis absent. Car c’est Dieu lui-même qui agit en vous, pour
produire à la fois le vouloir et le faire conformément à son projet bienveillant.
Faites tout sans vous plaindre et sans discuter »
Philippiens 2:12-14

 

 « Demeurez en moi, et moi je demeurerai en vous. Un sarment ne saurait porter du fruit
tout seul, sans demeurer attaché au cep. Il en est de même pour vous : si vous ne demeurez
pas en moi, vous ne pouvez porter aucun fruit. Je suis le cep de la vigne, vous en êtes les
sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, portera du fruit en abondance,
car sans moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, on le jette
hors du vignoble, comme les sarments coupés : ils se dessèchent, puis on les ramasse,
on y met le feu et ils brûlent. Mais si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent
en vous, demandez ce que vous voudrez, vous l’obtiendrez. Si vous produisez du fruit
en abondance et que vous prouvez ainsi que vous êtes vraiment mes disciples,
mon Père sera glorifié aux yeux de tous »
Jean 15 :4-8

 

 

**Nous aimerions bien entendre de vous. Laissez un message ci-dessous
**Si vous appréciez ce que vous lisez partagez-le avec vos amis
 
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières nouvelles
Soyez coaché! Il y a toujours une raison

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments